Un pour mille

Oui mais trois fois rien, c'est déjà quelque chose R.Devos

23 juillet 2010

Les pauvres méritent-ils ce que vous leur donnez

Image4

 

Ce billet s’adresse à mes coreligionnaires musulmans

Hier j'écoutais un homme de religion à la télé qui évoquait le souvenir d'une mendiante en Égypte qui serait restée entre 1973 et 1995 (22 ans donc), au même endroit accompagnée d'un enfant... qui ne grandissait pas. Et ce Monsieur que j'apprécie d’habitude d'expliquer que c'était manifestement une professionnelle et qu'il ne fallait surtout pas donner le moindre sou à ces gens là.

Inutile de dire que j’ai sursauté, non pas qu’il faille leur donner non. Je m’explique :

D’abord parce que des histoires de pauvres qui n’en seraient pas et qui auraient été vus descendant de Mercedes etc, toutes les concierges en ont et pas qu’elles, puisque tous ceux que j’ai connus et qui avaient une … disons légère tendance à être regardants dès qu’il s’agit de sortir de l’argent en ont deux ou trois du meilleur cru, je m’estimais donc en droit d’avoir autre chose que du cliché au menu.

Ensuite parce que ces histoires ne veulent rien dire en tant que telles, évidemment que des professionnels de la manche comme toutes sortes d’autres arnaqueurs existent, mais que prouvent ces histoires de ceux-à-qui-on-ne-la-fait-pas ?

· Qu’il n’y a pas de pauvres ? J’en connais que ça arrangerait pas mal

· Que les mendiants sont riches ? Mais qui pourrait en douter…

· Qu’il ne faut pas donner ? Pourquoi vous auriez donné si…

 

1. Le Coran a tranché en disant de ne pas donner de l’argent aux soufahaa(dénués de sagesse), mais de pourvoir à leurs besoins avec, en clair au lieu de donner de l’argent à quelqu’un dont vous savez qu’il irait forcément se souler ou se droguer avec, au lieu de donner une forte somme à un jeune pas-très-la-tête-sur-les-épaules et qui serait capable d’acheter des baskets avec, plutôt que d’acheter à manger pour les siens. Vous préférerez acheter vous-mêmes vêtements et nourriture pour ces personnes là au lieu de leur donner du cash. Et il est encore une fois question de soufahaa en clair dénués de toute jugeote … Alors quelle est selon vous la position du Coran sur les autres, tous les autres ? Ceux qui sont incapables de nourrir un fils, une fille (les parents comprendront), ceux qui se laissent mourir parce que les soins, ben décidément c'est pour les autres, ceux qui ont froid en hiver  et pas du fait d'une coquetterie,  ceux qui vont jusqu'à ... demander, ceux qui ne peuvent même pas demander…

 

2. Pour un tricheur combien de personnes réellement dans le besoin ? Alors qui se soucie de dire que colporter ce genre de billevesées anecdotiques en leur donnant plus de poids que n’en a leur réalité sur terrain, finira par inciter les autres (avares ou pas) à ne plus donner du tout, y compris à ceux pour qui ce serait de l’ordre du vital ? Le Sheikh d’hier sera-t-il tenu responsable dans ce cas si un de ses adeptes s’abstient désormais de donner par ce que le Sheikh l'a dit ? Je n’aimerais pas être à sa place...

 

 

3. Admettons qu'ils soient aux trois quarts tricheurs, que faire avec le quart restant, même sac ? Que faire avec les autres, ceux qui ne demandent même pas ? Que faire avec les propres membres de votre famille qui s'en sortent difficilement et que vous préférez imaginer dans toutes les aises possibles. Oui je comprends  c'est plus confortable et puis la culpabilité quand on n'a rien fait (ça!) et qu'on n'a rien à se reprocher (comme vous dites!) c'est de l'ordre du pathologique, pas le genre de la maison donc.

 

4. Donner et à plus forte raison régulièrement, est un pur acte de foi car être regardant même si c’est à des degrés divers est le lot de tous ou presque (à l’exception des préservés de ce mal mais c’est une autre histoire), alors aller à l’encontre de son propre égoïsme, de son propre amour pour les biens d’ici-bas, de son propre attachement au surplus-de-confort-qui-n’apporte-pas-grand-chose-ni-en-qualité-de-vie-ni-en-estime-de-soi est d’autant plus difficile qu’on aurait toutes les raisons de penser que cet argent donné serait irrémédiablement perdu… Seul un croyant sait que cet argent est au contraire définitivement préservé contrairement à celui qu’on ne garde au centime près que pour soi.     

 

5. Notre foi serait-elle sélective ? J'ai confiance lorsque Dieu me parle d'âme, d'enfer et de paradis mais je ne le crois pas (subhana allah), lorsqu'il dit que ce que je donne de bon cœur sur le sentier de Dieu et sans blesser ceux qui le reçoivent:

  • Me sera restitué ici même et toc!
  • Me sera rendu dans des proportions qui dépassent mon entendement le jour J.

 

 

 

6. Le croyant sincère n’a pas dans la liste de ses soucis, la question de savoir si oui ou non untel mérite et pourquoi pas se demander dans ce cas si sa femme « mérite » que, ou pire si ses propres enfants et surtout ses propres parents « méritent ou pas ». Le croyant sincère est censé traiter avec Dieu et lui seul. Alors pour chaque acte concret , chaque effort consenti, chaque sourire, chaque indulgence, chaque mot amène, la seule question qui vaille quel que soit l’interlocuteur est : Dieu le mérite t’il ? Si vous répondez oui, alors n’hésitez pas un seul instant, faites…

 

 

En conclusion et à un moment où l’extrême pauvreté et l’égoïsme le plus maladif  gagnent du terrain ensemble, à un moment où la foi notamment en occident recule et avec elle, les actes de même nom… Je suggère à qui voudra bien m’entendre de donner même peu, juste donner en étant sincère et en ne toisant personne, l'on ne donne jamais que ce qu'on a soi même déjà reçu...

Si vous ne le faites pas, c'est votre choix et c'est vous que ça regarde, mais dans ce cas, s'il vous plait contentez-vous de vous taire sur ce sujet et ne vous sentez pas comme certains, obligé d’en rajouter une couche en faisant du lobbysme anti-pauvres merci.

Posté par ecpc à 18:56 - Religion-spiritualité - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    barakallah oufik. . L aumône est un devoir pour nous Musulmans. LE DON VIENT DU COEUR, pour un autre soi-même.. L exemple de notre parenté est un guide .. sans paroles et sans dogme. Merci à vous pour ce texte ..

    Posté par coccinElle, 13 mars 2013 à 21:13
  • Wa fiki baraka CoccinElle
    Merci pour vos mots, rabbi yahfdek

    Posté par ecpc (Constant), 14 mars 2013 à 15:53
  • les yeux ouverts

    Merci , pour ce très beau texte sur la pauvreté ; je suis heureuse d'avoir découvert votre site , même si c'est à l'occasion du meurtre d' 'un religieux admirable en Syrie , hélas , et de ses fidèles
    Vos commentaires et vos leçons de vie me seront d'un grand secours , à moi ," pauvre petite roumia " et à tous les miens ...
    L'Islam a peut être besoin de gens non pratiquants , issus d'une autre religion et qui comprennent le message du Prophète , de manière à le faire comprendre autour d'eux , pour la paix et la fraternité sur notre sol !

    Posté par almodis, 22 mars 2013 à 17:41
  • Merci,
    Toujours un privilège de croiser une belle âme surtout en ces temps troubles. Puisse Dieu raffermir vos pas et préserver votre cœur pour le bien des vôtres... de tous les vôtres

    Merci encore.

    Posté par ecpc (Constant), 22 mars 2013 à 21:42

Poster un commentaire